Éléments d’écologie humaine

Vient de paraître : Éléments d’écologie humaine. Une lecture de la mésologie, Paris, L’Harmattan, collection Logiques Sociales, 240 p.

Texte de la 4e de couverture :

Présente dès 1916 dans les travaux de l’école sociologique de Chicago, la notion d’écologie humaine a connu de nombreuses définitions qui posent dans tous les cas la question des relations entre l’humanité et l’environnement dit naturel. Parmi les modèles théoriques qui semblent les plus prometteurs pour penser ces relations figure en bonne place la mésologie, développée en France par le géographe Augustin Berque. Elle se définit comme l’étude des milieux humains, dans une perspective qui insiste particulièrement sur la médiation, dans les relations des hommes à leur environnement, des systèmes symboliques et techniques propres à l’humanité. Dans ses développements actuels, la mésologie reste toutefois tributaire de définitions du symbole, de la technique, mais aussi du sujet, que l’on doit à quelques pionniers des sciences humaines, mais que des travaux plus récents permettent de préciser. Tel est précisément l’objet de ce livre. Après avoir rappelé les acquis de la mésologie, il en discute certaines définitions afin d’affiner le modèle, nécessairement trajectif ou dialectique, que cette dernière élabore au sujet des relations de l’humanité à l’étendue terrestre.

Pour commander en version imprimée ou en version numérique.

La couverture (pdf).

Ce contenu a été publié dans Écologie humaine, Ergologie, Linguistique, Sciences humaines, Sociologie, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.