Oleg Yankovski (1944-2009)

Juste pour le plaisir.

Dans Le bouclier et le glaive (Щит и Меч, 1968), la série qui, selon le livre d'entretiens À la première personne (От первого лица, 2000), aurait donné envie à Poutine d'intégrer le KGB1 :

Dans Nostalghia de Tarkovski (1983) :

Son dernier rôle au cinéma : le métropolite Philippe dans Tsar de Lounguine (2009) :

  1. «В Ленинграде есть Академия гражданской авиации - я туда всерьез собирался. Литературу читал, какой-то журнал даже выписывал. Но потом книги и фильмы типа "Щит и меч" сделали свое дело. Больше всего меня поражало, как малыми силами, буквально силами одного человека, можно достичь того, чего не могли сделать целые армии. Один разведчик решал судьбы тысяч людей. Так, во всяком случае, я это понимал» (p. 24). «Il existe à Léningrad une Académie d'aviation civile - je m'apprêtais sérieusement à y entrer. J'avais lu de la documentation, je m'étais même abonné à une revue. Mais ensuite des livres et des films du type "Le bouclier et le glaive" ont fait leur travail. Ce qui m'a le plus impressionné, c'est comment avec de faibles forces, littéralement avec les forces d'un seul homme, on peut réussir ce que n'ont pas réussi des armées entières. Un seul agent décide du sort de milliers de gens. C'est ainsi, en tout cas, que je le comprenais» (ma traduction). Une traduction française de ce livre est parue très tardivement (en juin 2016, 16 ans après l'édition originale en russe) : http://www.so-lonely.fr/livres/vladimir-poutine-premiere-personne/. []
Ce contenu a été publié dans Cinéma, Histoire, Russie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.