Retour de Russie

Je viens de passer une semaine ici.

Svetlogorsk
Je ne suis pas allé, cette fois, rendre hommage au vieil Emmanuel Kant, mais j’en ai profité pour faire un petit tour par là.

Nida.

J’ai ainsi pu vérifier le bon usage des fonds européens 😉 : l’état de la route qui parcourt l’isthme de Courlande est bien meilleur du côté lituanien que du côté russe.

J’ai aussi tiré parti de mon temps libre en lisant les mémoires d’Alan Greenspan, publiées au milieu de 2007. L’ex-Président de la Fed y fait part de ses analyses au sujet des États-Unis bien sûr, mais aussi de l’Europe, de la Chine, de l’Inde et de la Russie. Âmes sensibles s’abstenir : c’est un « républicain libertaire » (libertarian republican), comme il se définit lui-même, qui nous parle, soit, vu d’Europe, l’un des plus ultralibéraux de tous les grands méchants loups ultralibéraux. Il n’est ici question que de main invisible, de laisser faire, d’équilibre de marché et de destruction créatrice. Notre monde, aux yeux de l’auteur, n’est pas encore assez capitaliste : trop de vestiges des différents anciens régimes, trop de protectionnismes, trop de populismes empêchent le bon fonctionnement des marchés et expliquent que la prospérité soit encore loin d’être optimale.

Lorsqu’il en vient à caractériser la Russie actuelle, Greenspan insiste beaucoup sur l’application sélective de la loi (qui est la négation même de la loi) ainsi que sur la protection insuffisante du droit de propriété. C’est sur ce point que ma lecture et mes pérégrinations se rejoignent. L’histoire est la suivante. La Russie est aujourd’hui en plein boom immobilier. De nombreux russes souhaitent échapper aux appartements dans des immeubles en copropriété pour habiter des maisons individuelles. Des lotissements sortent de terre comme des champignons. J’ai pu en voir un quelque part ici

zelenogradsk

qui n’y étaient pas il y a encore trois mois (à vu d’oeil nous avons estimé qu’il y avait une soixantaine de maisons, mais renseignement pris il s’est avéré qu’il y en a le double). Quelque part sur l’isthme de Courlande, pourtant classé par l’UNESCO, des hommes d’affaires peu scrupuleux ont souhaité construire un complexe immobilier pour résidents fortunés. Ils auraient obtenu une première fois les autorisations des élus et de l’administration locale moyennant une certaine somme. Mais une fois le projet engagé certains de ces élus se sont dit qu’ils pouvaient gagner encore plus dans l’affaire et ont exigé une somme supérieure sous la menace, en gros, d’annuler toutes les autorisations. Bien mal leur en a pris, car c’est cette histoire qui expliquerait l’assassinat, en octobre dernier, dans un café en vue de Kaliningrad, de l’un des élus trop gourmands. Evidemment, je me contente ici de rapporter ce qui se dit, mais l’histoire est tout a fait plausible et illustre bien cet arbitraire dans l’application de la loi qui va de pair avec un droit de propriété mal assuré. Les analyses de Greenspan concernant la Russie tiennent bien la route.

Sinon, je n’ai pas entendu les voeux de nouvel an de notre président adulé. Il paraît seulement qu’il a parlé d’une politique de civilisation dans laquelle Edgar Morin, si l’on en croit un éditorial d’Ouest-France, a cru retrouver un écho de son dernier livre. Bah, si ça peut lui faire plaisir. J’ai par contre entendu à minuit, heure de Moscou, les voeux de Poutine (futur ex-président-premier-ministre) et j’ai surtout découvert en regardant la soirée de réveillon sur la première chaîne russe, animée par un certain Maxime Galkine au vague air de Thierry Le Luron et à laquelle participait Patricia Kaas, qu’un nouveau type d’histoires drôles (« anecdotes » comme disent les Russes) est venu s’ajouter aux séries mettant en scène Natacha Rostova (et le lieutenant Rjevski), les nouveaux Russes ou les Tchouktches (équivalent russe de nos blagues belges). Ce sont les histoires françaises qui mettent en scène un certain Président de la République amateur de Ray-Ban. Si si !

Allez, l’année prochaine, pour le réveillon, je regarde la télé chinoise ! En attendant, je vous présente mes meilleurs voeux pour l’année 2008.

Ce contenu a été publié dans Russie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Retour de Russie

  1. galkine dit :

    bonjour pouvez vous prendre contact merci

Les commentaires sont fermés.