Archives par mot-clé : logiciels libres

Z comme… Zorglub

Zuckerberg a été reçu hier à l’Élysée comme un chef d’État, ce qu’il est en un sens, à la tête de ce qui voudrait presque se faire passer pour un service public, un État de plus de 2 milliards de … Continuer la lecture

Publié dans Informatique, logiciels libres, Opinion | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Z comme… Zorglub

Quelques liens

Où l’on insiste à juste titre sur le fait qu’il ne faut pas abuser du surlignage et des annotations sur les livres des bibliothèques en même temps que l’on découvre l’existence de la plateforme diigo. Je suis actuellement sur une … Continuer la lecture

Publié dans Écologie humaine, Informatique, logiciels libres, Sociologie, Université | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Quelques liens

Linux a 20 ans

Il fallait bien que je m’associe à la célébration du 20e anniversaire de Linux. J’ai découvert Linux en 2000 en lisant le livre de Roberto di Cosmo, Le hold-up planétaire. Déjà onze ans de vie commune. J’ai dû commencer avec … Continuer la lecture

Publié dans Informatique, logiciels libres, Université | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Linux a 20 ans

Rubrique virtuelle SPIP

SPIP permet de créer très facilement un article virtuel (redirection d’article). Mais il n’est pas prévu de rubrique virtuelle (redirection de rubrique). On peut toutefois contourner cette limite en bricolant un peu. Mais cette solution est assez complexe : elle … Continuer la lecture

Publié dans Informatique, logiciels libres | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Rubrique virtuelle SPIP

Enseignants-chercheurs : méfiez-vous du statu quo

Une réflexion pertinente de Roberto di Cosmo sur son site. NB. Professeur d’informatique à Paris VII, Roberto di Cosmo est l’auteur de Le Hold Up planétaire. La face caché de Microsoft, auquel je dois la découverte de Linux et des … Continuer la lecture

Publié dans Informatique, logiciels libres, Université | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Enseignants-chercheurs : méfiez-vous du statu quo